LOUDET



Loudet est une commune rurale de 227 habitants environ qui se situe au centre du canton de Montréjeau. Siège de la communauté de communes Nebouzan Rivière Verdun depuis 1996, elle fait partie du SIVOM dès sa création en 1968.
Forte de ses différentes associations actives, les habitants aiment à se retrouver autour d’une bonne table. Ainsi la cohésion perdure.
Traversée par la Louge, la Noue et la rigole de la Nère, notre paisible commune a une superficie de 513 hectares et une altitude moyenne de 485 m

Coordonnées

Adresse :

16, rue de la mairie,
31580 LOUDET

Tél. :

05.61.95.23.78

Fax :

05.61.95.23.78

Nom du maire :

Hervé ATHIEL

Permanence :

Vendredi de 8h30h à 12h30.

Délégués :

Hervé ATHIEL
Sylvain RECURT
Caroline BUZON
CamillePICOT


Info complémentaire

Code INSEE :

31-305

Population :

227 habitants
La densité de population est de 44,8 habitants par km²

Membre de la

Communauté de Communes du Nébouzan Rivière Verdun


jour de collecte de vos déchets ménagers


   Mercredi à partir de 4 heures
(Pensez à sortir votre poubelle la veille du jour de la collecte)


le point-tri le plus proche de chez vous :

                             chemin de l'église

null

(cliquer ici pour voir le point sur la carte)

Vous pouvez déposer ici vos emballages en verre (colonne à bande verte), tous vos papiers (colonne à bande bleue)
et vos emballages recyclables (colonne à bande jaune)


Histoire

L’origine du nom de Loudet se perd dans la nuit des temps. Quelques hypothèses ont été proposées : le nom viendrait du latin «lutum» qui signifie vase, boue, et qui, traduit en gascon, donne Loda. Cela semble peu probable lorsque l’on a la connaissance de l’endroit !
Loudet a toujours été rattaché aux Etats du Nébouzan. D’ailleurs, un pouillé (registre servant à la perception de l’impôt par la papauté) du diocèse de Comminges datant de 1387 nous apprend que le village était alors inhabité (épidémie, guerre ?). Les seigneurs de l’époque n’avaient pas hésité à aller chercher des familles dans d’autres contrées (Vendée, Bretagne) afin de repeupler le village.
On retrouve encore des noms de familles issus de cette période et de ces régions.
Sous l’Ancien régime, Loudet fut une annexe de la paroisse de Franquevielle et était donc rattachée à l’archiprêtré de Saint-Plancard.
Lorsque la Révolution Française éclate, les «Ribes», qui furent les derniers seigneurs loudétois, n’habitent pas encore à Loudet. On peut estimer, d’après le livre terrier à 200 hectares la superficie des terres seigneuriales. Les landes en faisaient parties. Elles appartenaient et étaient travaillées par les moines de l’abbaye de Bonnefont. Cet endroit se nommait alors «quartier de Peyreblanque»
(nom de lieudit aujourd’hui disparu).
Sous la Restauration (1814/1840), notre village fut érigé en cure avec Sédeilhac comme annexe.
Ainsi, au début du 19ème siècle, l’Administration proposa un regroupement des deux communes.
Mais devant l’opposition réciproque, la fusion des deux territoires n’eut point lieu.

A noter :

Aujourd’hui, on connaît Loudet situé au coeur du canton de Montréjeau et de la communauté de commune Nébouzan-Rivière-Verdun dont elle est le siège social depuis 1996. De 140 habitants en 1730, sa population a atteint son chiffre maximal en 1840 avec 420 âmes. Actuellement, elle est de 227 selon les chiffres de l’INSEE.